VOLONTARISME ET RESPECT DU DEVOIR

30/06/2016 00:00

 

Les citoyens des grandes démocraties occidentales assistent à une surenchère des intérêts individuels au détriment de l’intérêt général depuis bien longtemps  parce que les gouvernants pensent d’abord à être réélus. Est-ce bien ce que l’on appelle la Démocratie ? Un gouvernement démocratique peut-il alors mener une politique volontariste ? L’autorité qui détient le pouvoir exécutif ne devrait-elle pas d’abord bénéficier d’une assise démocratique profonde pour engager des réformes qui lui semblent nécessaires ?

 

POLITIQUE VOLONTARISTE

 

Le volontarisme place en avant la « responsabilité » de celui qui décide. Mais avant cela, le volontarisme suit une méthode de travail progressive, à savoir l’évocation du sujet, la délibération, puis la décision et l’exécution. Nous voyons aujourd’hui que nos gouvernements souffrent d’un trouble de la volonté, n’arrivant que trop rarement à la phase d’exécution. Des commissions délibèrent, arrivent parfois à prendre une décision sans pouvoir ni vouloir arriver à sa mise en place. Voilà pourquoi je parle d’un trouble de la volonté politique, donc d’une absence de politique volontariste.

 
 

RESPECT DU DEVOIR

 

Le volontarisme répond à une exigence sociale, à une morale du devoir et à un « vouloir vivre » propre à la pensée de Schopenhauer, un « vouloir vivre » inconscient et universel. Kant nous dit aussi que l’action morale est celle faite par respect du devoir.

 

Un gouvernement volontariste peut donc répondre, adapter, réformer en fonction des exigences, des dangers, des menaces, des déséquilibres dans la société. Il doit pouvoir mettre en place une justice indépendante qui réprouve les actes fautifs. 

 

Sans volontarisme, un gouvernement ne peut véritablement s’engager dans une grande politique de réformes, de rénovations et de justice. Nous devons repenser l’action politique, basée sur la rencontre des idées, des citoyens avec le pouvoir, conciliant l’idée d’un gouvernement démocratique avec celle du volontarisme politique, tout en garantissant la liberté d’expression lorsque celle-ci ne dépasse pas le cadre démocratique, fixé par la loi.

 

 

Jean-Yves METAYER-ROBBES

 

 

 


 

Précédent

Contact

NEW WORLD PARTY INTERNATIONAL THINK THANK
French Association 1901 ,
June 13 2013
N° W762005530 FRANCE
NGO BRANCH UNITED NATIONS

ADMINISTRATION
+ 33 6 16 21 07 95